Coup de cœur : Le restaurant de l’amour retrouvé

Aujourd’hui, je vais vous parler lecture. D’une lecture qui me reste dans la peau depuis un an. J’y pense souvent, car je conserve de cette lecture des moments de paisibilité et de positivité ! Il est rare que je repense à un livre, enfin son histoire, plusieurs mois après, avec cette intensité. Pour résumé ce livre m’a vraiment marqué et c’est un vrai coup de coeur pour moi. Et en plus, ce livre est un vrai Best seller au Japon !! Du coup, je le partage avec vous.

Le restaurant de l’amour retrouvé

d’OGAWA Ito

Rinco, jeune femme japonaise, se retrouve du jour au lendemain sans rien, et sans voix. Elle se trouve contrainte de partir vivre en pleine montagne chez sa mère, avec qui, elle n’a plus aucun contact. Sa mère l’accueille sans effusion et lui propose de travailler chez elle, en contrepartie, Rinco sera nourrie et blanchie.

Petit à petit, Rinco se reconstruit. Elle se découvre même un talent culinaire, qui a pour particularité de « rendre les gens heureux ». De fil en aiguille, elle finit par aménager une remise, prêtée par sa mère, pour la transformer en restaurant, son restaurant. Ce sera un établissement où seule une table sera accueillie par service, ayant un repas élaboré selon les clients.

Ce livre nous emmène au Japon, dans un coin de montagne, où le temps semble s’être arrêté. C’est une histoire résolument positive, où l’entraide, le don et le partage sont mis à l’honneur afin que Rinco puisse réussir à se reconstruire. Ce livre nous offre une belle parenthèse dans ce monde où tout doit aller vite.

Editions Picquier 2013.

Bonne lecture !

A tantôt les amis,
ClRsapi Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup de ♥ – « Grodoudou et moi »


Pour cette nouvelle année, j’ai envie de vous présenter plus régulièrement mes lectures coups de coeur.

Pour commencer, je vous présente un album pour enfant : Grodoudou et Moi, de Didier Levy et Selma Mandine (éditions Gautier Languereau, 2011).

Cet album, destiné aux plus petits, nous raconte l’histoire d’un petit bonhomme et de son doudou. Mais pas de n’importe quel doudou, mais de Grodoudou, le doudou le plus génial au monde !

« Grodoudou, c’est le plus grand et le plus gros doudou du monde. Et Grodoudou, c’est mon doudou à moi »

C’est un album qu’on lit avec plaisir. Il est plein d’humour et parlera autant aux enfants qu’aux parents. Les illustrations expriment la joie de vivre et la complicité du petit bonhomme et de Grodoudou. Un délice !

Ce livre est cartonné, et il existe en plusieurs formats. J’affectionne le grand format, car pour l’âge cible du livre, il n’y en a pas beaucoup, et en plus il n’est pas si cher que ça (13€).

Je conseille cet album à des enfants, à partir de 3 ans.

Bonne lecture !

A tantôt les amis,
ClRsapi Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup de ♥ – « Les Sciences Naturelles » de Tatsu Nagata

Ca faisait longtemps que je n’avais pas partagé avec vous un petit coup de coeur littéraire ! Je répare cette injustice avec une collection d’albums-documentaires pour les enfants (et les adulte 😉 ).

Je vous présente donc Les Sciences Naturelles de Tatsu Nagata (éditions Seuil Jeunesse) !

Tatsu Nagata est un scientifique de renom au Japon, qui depuis plus d’une dizaine d’années a décidé de partager son amour de la nature aux enfants à travers les livres.

Chaque livre de cette collection présente les caractéristiques d’un animal ou d’un insecte de manière simple et souvent pleine d’humour. Sur chaque double page illustrée, une seule information est donnée sur l’animal, en quelques mots.

Ces albums documentaires permettent de découvrir le monde animal aux enfants comme aux adultes (vous saviez que le crocodile peut rester deux ans sans manger ?, ou de quelle hauteur tombe le girafon à sa naissance ?). Constituée actuellement de 27 albums, cette collection est un vrai régal ! A mettre entre toutes les mains !

Je conseille ces albums à des enfants partir de 3 ans.

Bonne lecture !

A tantôt les amis,
ClRsapi Rendez-vous sur Hellocoton !

Un nouveau né : Bébert L’escargot

C’est l’histoire d’une médiathécaire qui allait avoir en prêt un tapis de lecture intitulé « La Balade de l’Escargot ». Cette médiathécaire qui bidouille beaucoup, se dit qu’elle pourrait fabriquer un doudou escargot pour accompagner son animation de « Bébés lecteurs » ! (si elle avait lu les explications jusqu’au bout, elle aurait su qu’il y avait un escargot en tissu fournis avec le tapis, la cruche !).
Ni une ni deux, une fois son idée de fabriquer un escargot en tête, elle se mit à la recherche d’un tutoriel, et c’est celui de La Petite Maison de Sylvie qu’elle a choisi (ICI).

Bon, il manque les yeux (elle n’a pas trouvé de feutre à tissu blanc dans son stock), pas le temps de brodé la bouche et de coudre la carapace. Comment dire, il ne fallait pas si prendre la veille, à 19h, pour le lendemain matin 10h !

Mais bon, ce colimaçon, prénommé Bébert, est né le 19 février à 22h ! Non sans misère, car il a presque fallu autant de temps pour réaliser les antennes que le reste du corps !

Assez parlé, le voici (j’ai profité de sa première balade en extérieur pour le prendre en photo  😉 ) :

Bebert#04

Bebert#01

Bebert#02

Bebert#03

Durant cette animation « Bébés Lecteurs », j’ai utilisé ce livre, un vrai coup de coeur ! Alors, je le partage avec vous ^^ (vous comprendrez d’où vient le nom de notre escargot !)

Bébert L’escargot de Jean-François Dumont et illustrée par Andrée Prigent, éditions Kaléidoscope, 2013

Résumé éditeur :
« Bébert l’escargot porte sur son dos sa maisonnette.
Mais…
Un jour, il en a assez de s’écraser le pied dans son logis rikiki et savez-vous ce qu’il fait ? »

C’est l’histoire de Bébert, un escargot, qui, comme tout gastéropode, porte sur son dos sa maisonnette. Mais, il fait trop noir dans sa coquille, alors il décide d’aménager son intérieur !
L’histoire peut se lire, mais aussi se chanter sur l’air « Petit escargot porte sur son dos sa maisonnette, aussitôt qu’il pleut il est tout heureux, il sort sa tête ! » (vous pouvez me remercier, vous allez maintenant l’avoir en tête toute la journée 😉 et y a pas de quoi !!).

Et puis, je finirai par vous dire que les bébés ont adoré Bébert !! Ils est parfait pour est mâchouillé 😉

A tantôt les amis,
ClRsapi Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est l’histoire de Madame Le Lapin Blanc…

Pour cette année, je n’ai rien fait pour Pâques ou du moins pas encore, je verrai mes neveux qu’aux vacances, ce qui me laisse encore une semaine de répits ;-).

Mais, j’ai envie de vous parler lapin (Pâques oblige !), et plus précisément de Madame Le Lapin Blanc, un album (que j’aime beaucoup) de Gilles Bachelet, édité au Seuil Jeunesse en 2012 (15€).

Dans cet album, nous découvrons le journal intime de Madame Le Lapin Blanc. Elle nous raconte son quotidien rythmé par ses 6 enfants et par les absences répétées de son mari. En soit, rien de très attrayant ! Mais, c’est sans savoir, que Madame habite au Pays des Merveilles et que son mari n’est autre que le célèbre Lapin Blanc qui courre toujours après le temps.

Cet ouvrage est plein d’humour, que cela soit dans les textes ou bien dans les illustrations richement détaillées ! C’est un vrai délice à chaque page, que l’on soit enfant ou adulte !

J’aime beaucoup cette illustration, je ne résiste pas à vous la montrer !! Je suis presque jalouse, bien sûr vous avez toute chez vous un lapin capable du même exploit !!

MadameLapinBlanc

Résumé de l’éditeur :

Pourquoi le Lapin Blanc d’Alice au Pays des Merveilles est-il toujours en retard ?
Que fait-il en dehors de ses heures de service au palais de la Reine de Coeur ?
Est-il marié ? A-t-il des enfants ?
A travers le journal de Madame le Lapin Blanc, son épouse,
vous allez pénétrer dans l’intimité de sa petite famille,
faire connaissance avec sa progéniture
et découvrir la face cachée d’un pays
où l’on ne trouve pas que des merveilles…

Prix : Pépite du meilleur album 2012 au salon de Montreuil.

Pour en savoir +, voici une petite interview de Gilles Bachelet pour la sortie du livre : Gilles Bachelet – Madame Le Lapin Blanc par LesHistoiresSansFin

 

Bonne lecture,
ClRsapi

Petit conseil lecture…

Ça faisait longtemps que je ne vous ai pas parlé de lecture ! Alors voici un livre que j’ai lu cette été, et que j’avais envie de partager avec vous depuis un petit moment déjà. Je vous présente donc :

Le Murmure de l’Ogre, de Valentin Musso

Edition du Seuil, 2013.

 

108210_couverture_hres_0Tout le monde connait Guillaume Musso, mais connaissez-vous son frère Valentin ? Ce dernier écrit des romans dans un tout autre registre que son grand frère. Son troisième livre, Le Murmure de l’Ogre, est un roman policier qui nous emmène dans le Nice des années 20 au sein des Brigades du Tigre.

Dès les premières pages, nous sommes happés par l’intrigue où, des crimes atroces sont commis dans la ville. Ce roman, très bien documenté, nous montre les débuts du fichier d’identification criminelle de Bertillon, ainsi que l’apparition de la psychanalyse au sein de la police dans l’objectif de dresser un portrait du meurtrier.
Ce roman policier nous tient en haleine du début à la fin, ce fut un véritable plaisir à lire.

Voici le résumé de l’éditeur :

Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d’étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre.

Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé l’« Ogre ». Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues. Très vite, ils découvrent que le tueur observe un rituel inspiré de récits de l’Antiquité sur la descente des mortels dans le monde des Enfers. L’affaire prend une dimension nouvelle quand le fils d’un millionnaire américain est enlevé par le tueur. Le compte à rebours commence : des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l’Ogre, et de remonter sa piste.

Né en 1977, Valentin Musso est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes. Il est l’auteur de « LaRonde des innocents » (2010) et « Les Cendres froides » (2011). « Le Murmure de l’Ogre » est son troisième roman.

Bonne lecture à tous

ClRsapi

Quelques albums coup de coeur #2

Et voici un deuxième article sur mes coups de cœur d’album pour les enfants (le premier est ICI)
Ceux-ci, je les lis principalement à des maternelles.

Ni vu ni connu de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo, éditions Frimousse, 2009

Après une petite sieste au soleil, un caméléon a un petite envie mais mince il n’y a plus de papier toilette ! ! Mais que faire ? (je n’en dirai pas plus ^^)

Un histoire Pipi-caca qui marche à tout les coups ! Sans en dire plus, j’adore la chute !!

Super Coquet, trop beau mais trop lent ! de Bérangère Delaporte et Jean Leroy, éditions Milan, 2012.

Super Coquet est un Super Héros, mais (bien oui il faut un mais !!) il met des heures à choisir sa tenue avant de partir en mission ! Je vous laisse imaginer le désarroi des habitants. Petit à petit ils ne font plus appel à lui, mais aux autres Supers héros, jusqu’au jour où….

J’aime le ton utilisé dans cet album, un brin d’humour autant apprécier par les enfants que par les adultes (bah oui, on a le droit de se faire plaisir aussi !!). La technique d’illustration utilisée, les crayons de couleur (enfin je crois), n’est pas courante.

La Tétine de Nina, de Christine Naumann-Villemin, et illustré par Marianne Barcillon, éditions Kaléidoscope, 2002.

Nina est une petite fille qui ne veut pas enlever sa tétine. Sa maman essaie de l’en dissuader en lui demandant par exemple, si elle emmènerai sa tétine au travail quand elle serai grand. Nina lui assure que OUI !! Elle finit pas aller jouer dans le jardin et là, Nina rencontre un loup, qui ne comprend pas bien ce que la petite fille lui dit….

Vous voulez parler comme si vous aviez une tétine dans la bouche ? Cet album est pour vous !! Je l’ai testé en Heure du conte (comme les précédent d’ailleurs) et les parents présents ont bien rigolé !! (presque plus que les enfants !)

Bonnes lectures !

ClRsapi