Accueil » Bibliothèque[s] » BD manga et cie » Un petit tour au festival d’Angoulême…

Un petit tour au festival d’Angoulême…

Avec un peu de retard, je vais vous raconter mon petit week-end de 2 jours au Festival International de la BD d’Angoulême (enfin, 1 après-midi et une matinée répartie sur 2 jours !).

Pour celles et ceux qui n’y sont jamais allés, c’est la folie là bas !! On ne sait pas où donner de la tête, des BD par-ci, des conférences par-là, des expositions de-ci, des personnages grandeur nature de-là… En tout cas, il faut bien se couvrir (c’est l’hiver !) et de bonnes chaussures car le Festival est un peu réparti dans la ville et on piétine beaucoup. Mais ça ne gâche en rien le Festival !

Le jury a voté, les résultats sont tombés et je ne vais pas les répéter une énième fois dans cette article (si vous voulez les voir, vous pouvez en allant ici). Je vais plutôt présenter des BD, qu’il faut avoir lu (à mon avis), a travers mes dédicaces 😉

———

Le Goût du Chlore de Bastien Vivès aux éditions Casterman (coll. KSTR), 2008.
Prix Révélation du Festival d’Angoulême 2009.

Bastien Vivès fait partie de la sélection officiel cette année pour son dernier album : Dans mes Yeux (coll. KSTR, Casterman 2009). Et aussi pour Pour l’empire, T2. Les Femmes (Poisson Pilote, Dargaud, 2010) en collaboration avec Merwan Chabane.

———

Je me souviens, Beyrouth de Zeina Abirached aux éditions Cambourakis, 2008.

Son premier album, Mourir Partir Revenir, Le jeu des Hirondelles (Cambourakis, 2007) faisait partie de la sélection du festival d’Angoulême en 2008.

Ses albums retracent son enfance au Liban, avec un dessin aux traits épurés, en noir et blanc (un peu à la Marjane Satrapi).

Je me souviens, Beyrouth reprend le principe du livre de Georges Perec, Je me souviens. Elle lui d’ailleurs hommage à la dernière page.

———

Blaise, opus 1 de Dimitri Planchon aux éditions Glénat 2009.

Blaise, Opus 2 fait partie de la sélection officielle du festival d’Angoulême 2011.

Ce petit garçon de 10 ans vit entouré de parents Bobo, qui gardent cependant, des idées très strict de l’éducation de leur marmaille. Une dictature se met en place instaurant censure et cie, et les parents continuent de vivre comme si de rien n’était, un quotidien normal.

———

Les souvenirs de Mamette, T1 La Vie au Champs, de Nob (Glénat, 2009).

Vous connaissez et aimez Mamette ? Vous allez aimez Les souvenirs de Mamette ! Nob commence une nouvelle série avec Mamette enfant (une époque sans électricité, ni eau courante, etc.). La série reste dans le même esprit que la série d’origine. J’adore !! A mettre entre toutes les mains !! (des enfants bien sûr !).

———

Et voilà. Bonne lecture !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s